Roméo Phillion : 31 ans de prison, pour un crime qu’il n’a pas commis


Photo The Canadian Encyclopedia

En 1972, Roméo Phillion fut condamné à la prison à vie, pour le meurtre d’un pompier qui avait été retrouvé poignardé dans son immeuble. Près de 30 ans plus tard, il reçut de façon anonyme une preuve qui confirmait son alibi, soit qu’il était dans une ville éloignée du lieu du crime, au moment des évènements, donc qu’il n’a pu s’y rendre et repartir, dans la période de temps visée.

Ainsi, l’avocat James Lockyer et des étudiants de l’Innocence Project de l’Université de York, à Toronto, ont travaillé d’arrache-pied sur le dossier, et finalement, en 2006, le Ministre de la justice de l’époque a déposé le dossier à la Cour d’appel pour révision. Deux ans et demi plus tard, M. Phillion retrouva sa liberté.

Cet article a été publié sur Radio-Canada :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1157514/romeo-phillion-prison-meurtre-erreur-judiciaire-canada

#erreurjudiciaire

Posts à l'affiche
Posts Récents