Le système canadien de justice favorise les erreurs judiciaires, soutient un avocat des droits de la




Les nombreuses erreurs judiciaires survenues au Canada justifient le souci d'éviter l'emprisonnement d'un innocent estime l'avocat spécialisé en droits de la personne Julius Grey.



Il salue d’ailleurs l’abandon des accusations de meurtre prémédité pesant contre Scott Quick d’une juge de Windsor par souci d’éviter une condamnation injuste.


«La Couronne doit laisser tomber les accusations lorsque les preuves sont insuffisantes, parce que les conséquences d’un procès demeurent trop lourdes.»


- Julius Grey, avocat spécialisé en droits de la personne



Me Grey explique que l’attitude punitive présente au Canada depuis une quinzaine d’années favorise les erreurs judiciaires. Le droit criminel est jugé comme trop clément, et le milieu carcéral, comme pas assez punitif.


«L’atmosphère au Canada comme aux États-Unis, c’est que le droit criminel est trop doux, trop douillet. Les prisons sont des camps de vacances et personne n’est puni. Ce n’est pas vrai.»


- Julius Grey


La punition octroyée ne devrait pas non plus dépendre du désir de voir les victimes punir ou accorder le pardon à un coupable, explique-t-il. Le droit criminel demeure entre l’État et l’accusé dans un souci de sécurité publique. Cette pression pour arriver à une condamnation mène vers de possibles erreurs.


Julius Grey dénonce également le manque d'accès équitable à une représentation juridique.


«Les moyens des accusés ne sont pas égaux. Les gens ne peuvent pas se défendre. L’aide juridique quand elle existe n’a pas les fonds nécessaires contre une preuve scientifique menée par une vingtaine d’assistants.»


- Julius Grey



À écouter : l'entrevue de Julius Grey à l'émission Matins sans frontières.





Radio-Canada, Le système canadien de justice favorise les erreurs judiciaires, soutient un avocat des droits de la personne. En ligne : <http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1011649/le-systeme-canadien-de-justice-favorise-les-erreurs-judiciaires-soutient-un-avocat-des-droits-de-la-personne>. Page consultée le 23 février 2017.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

​Nous trouver: 

500, Place d'Armes, bureau 1940

Montréal (Qc) H2Y 2W2

​Par téléphone:

514-657-8101